Club de tir à l'arc d'Angoulême

les Archers des Valois

Les accessoires de tir à l’arc, pour être un archer angoumoisin bien équipé

Au tir à l’arc quand nous parlons d’accessoires de tir à l’arc, il faut les séparer en deux familles : ceux pour l’archer et ceux pour l’arc. Et nous te parlons bien ici d’accessoires, d’éléments optionnels, pas d’outillage ! C’est encore un autre chantier…

Accessoirisons donc l’archer que tu es et ton arc ! Tu pensais avoir la panoplie complète avec ton arc et tes flèches ? Détrompe-toi, s’ils suffisent à faire de toi un tireur, il existe moult objets à la fois pratiques et bien pensés qui te rendront service, à bien des égards. Il te suffit de regarder les autres archers, d’Angoulême ou d’ailleurs, pour constater que l’équipement est un vaste domaine en archerie ! Nous te conseillons dans tes choix, mais côtés accessoire de tir à l’arc, tu peux laisser parler ta fantaisie !

Le carquois, pour avoir ses flèches à portée de main

Il existe des carquois pour tous les goûts et tous les styles, du modèle minimaliste à celui bardé de poches, d’élastiques et de compartiments pour ranger tes flèches. Nous n’allons pas tous te les présenter en détails, mais nous allons voir les grands standards du genre.

carquois

Le carquois de hanche, compartimenté ou non, avec ou sans poches de rangement. Il est ambidextre ou latéralisé, en format classique (flèches ressortent vers l’avant) ou holster (vers l’arrière), en cuir ou matières synthétiques.

Le carquois dos, très apprécié en parcours ou pour les événements médiévaux, il est latéralisé, les flèches dépassant au-dessus de l’épaule droite ou gauche, à la guise de l’archer. Les plus simples ont une seule sangle à passer en bandoulière. Les plus pratiques ont une sangle supplémentaire ainsi qu’une ceinture pour ajuster et régler précisément le carquois dans le dos.

Les protections de l’archer pour tirer en toute sécurité

S’il n’est pas un sport à risque, comme toute activité physique, le tir à l’arc comporte des risques de blessure. Pour y palier, des équipements de protection te sont indispensables dans un premier temps.

protections de l archer

Le protège-bras pour éviter les bleus

Le premier et plus important est le protège-bras. Il se porte sur le bras d’arc, peut être simple et ne couvrir que l’avant-bras, ou double et couvrir le bras et l’avant-bras. Il t’évite les frottements de la corde et donc les bleus !

La palette pour protéger les doigts

Le second mais pas le moindre est la protection de doigt. Elle prend plusieurs forme en fonction de ta technique de tir. Initialement, dans notre club d’Angoulême, tu utilises le gantier ; un gant à trois doigt et serrage scratch au poignet pour protéger index, majeur et annulaire du cisaillement de la corde quand tu tires sur celle-ci. Ensuite, si tu continues en arc avec viseur, tu achètes une palette ; elle se compose de deux pièces de cuir taillées pour couvrir tes trois doigts de corde, fixées à une petite pièce métallique qui se loge dans ta paume, l’ensemble est maintenu à ta main grâce à un élastique que tu passes à ton majeur.

Le décocheur pour les tireurs compound

Ce n’est pas une protection à proprement parlé, mais si tu es archer poulies, tu n’uses pas de palette. Tu tractes la corde à l’aide du décocheur, un mécanisme dont la gâchette (actionné par le pouce ou l’index selon modèle) ouvre le crochet qui retient le D-loop, une boucle arrimée à ta corde de part et d’autre du détalonnage.

Le plastron pour le confort et le style

Enfin il y a le plastron, en matière synthétique ou cuir, qui viens couvrir ta poitrine côté bras d’arc. Il a pour but d’atténuer la pression parfois inconfortable de la corde sur le muscle pectoral et, si pression il y a, de l’uniformiser et d’éviter à la corde d’être gênée au départ. Selon le physique de chacun, certains archers en ont vraiment besoin, d’autres non. Mais il est aussi parfois un simple accessoire de tir à l’arc de style !

Les accessoires de l’arc, entre options et transport

Que ton arc t’ait coûté cher ou non, tu n’as sûrement pas envie de l’abimer. Pour se faire, un sac ou une valise de rangement et de transport est l’atout indispensable. Il existe des sacoches simples, souples avec juste quelques poches de rangement internes et/ou externe. Tu trouves aussi des sacs à dos souples ou semi-rigide et des valises semi-rigides ou rigides, le tout largement pourvu de poches et compartiments de rangement.

Le viseur : mets-y le prix !

Si tu as opté pour le tir avec viseur, il t’en faut un bon ! Ne lésine pas sur le budget, cet élément est plus important même que la poignée et il peut te suivre au fil de tes changements d’arc. En arc classique, tu peux choisir un viseur à crémaillère de milieu de gamme ou un micrométrique de milieu ou haut de gamme. Ils sont disponibles avec œilleton plastique ou métallique, pourvu ou non d’une fibre optique. En arc à poulies, selon ta discipline, tu as le choix entre viseur crémaillère ou micrométrique également, mais le changement s’opère au niveau du scope, l’œilleton du viseur compound. Certains sont disponibles avec loupe ou verre neutre, d’autres avec plusieurs points de visée, matérialisés par des fibres optiques placées dans le scope.

accessoires de l'arc

Le clicker : pratique

En arc classique avec viseur, il te faut un clicker. C’est une simple languette métallique venant se visser dans la fenêtre de l’arc, ou une tige métallique montée sur un support à fixer avec la platine du viseur. C’est un dispositif sonore qui indique d’un « clic » que tu es à ton allonge, en ouverture maximale et donc en parfaite position pour lâcher.

Le repose-flèche : indispensable

À quelques exceptions près parmi les arcs traditionnels, tu as besoin d’un repose-flèche. À coller ou à visser, l’important est qu’il soit réglable en hauteur et latéralement.

La stabilisation : équilibrage

Les compound et recurve avec viseur ont besoin d’une stabilisation. Un simple stabilisateur central pour commencer suffit, tu peux ensuite l’agrémenter de latéraux plus courts, ou changer pour un pendulaire… l’important est qu’il équilibre ton arc et absorbe bien les vibrations. Pour un barebow, pas de stabilisation, mais une masse, un ensemble de poids fixé à la place du stabilisateur.

petit matériel arc et archer

Le berger button : l’ami des flèches

Arc classique et barebow comportent systématiquement un berger button. Vissé dans la fenêtre de l’arc, il est placé derrière la tige du repose-flèche. Il permet de remettre en axe la flèche et d’en amortir les oscillations latérales, induites par la poussée de la corde.

Les spécifiques pour le compound

L’arc à poulie peut se munir d’un écarteur de câble et d’un stop-corde pour plus de confort de tir. De même, selon chaque archer, il est possible de trouver une visette insérée entre les brins de la corde, à hauteur de visée, qui permet d’assurer l’alignement entre la corde et le viseur.

Le repose-arc : ne laisses pas tomber ton arc

Son nom est parlant, c’est un petit accessoire métallique sur trois pieds, un tige centrale terminé par un support en U où tu viens poser ton arc. Il ne traine plus par terre, tu peux le poser n’importe où… il est juste peu conseillé dans les disciplines de parcours car a besoin d’un sol plane pour être stable !

Repose arc

Les options pour la perfection et le style !

Et, pêle-mêle, tu peux trouver des amortisseurs pour branche, poignée, viseur… des silencieux de corde, des grip originaux pour ta poignée, des stickers de branches et une foultitude de cordes en divers matériaux.

Le petit matériel et autres accessoires bien pratiques

Par petit matériel, nous entendons tout ce qui n’est pas de l’ordre de la protection ni un carquois, mais qui est pour autant vital à la pratique de certaines disciplines ou tout simplement au contrôle des réglages de l’arc.

Liste non exhaustive, tu peux t’équiper de :

  • dragonne de doigt — simple lacet plat ou acheté en archerie, elle se passe à l’index et au pouce de la main d’arc et permet de relâcher cette dernière et de ne plus tenir la poignée — impérative pour classique, compound (avec et sans viseur) et barebow
  • équerre d’archerie — contrôle du band, du tiller et de la hauteur du détalonnage ;
  • arrache-flèche — pratique pour retirer tes flèches plus facilement ;
  • compte-flèche — à l’entraînement il te permet de contrôler ton volume de flèche par exercice technique par exemple ;
  • longue vue ou jumelles — la première est employée en tir olympique pour contrôler l’arrivée des flèches et affiner son réglage viseur, les secondes sont plus pratiques en parcours.
×